Back to Top
semaine 41 - jornee du 12 10 2010 003

Pourquoi choisir l’apprentissage ?

  • L’apprentissage permet de se former dans de très nombreux domaines et d’obtenir un diplôme du CAP au Diplôme Supérieur,
  • La formation en apprentissage se déroule en alternance, au lycée et en entreprise. La formation théorique et générale est privilégiée en centre alors que la formation pratique a lieu en grande partie en entreprise.
  • Un apprenti est un salarié. Il perçoit une rémunération qui varie en fonction de l’âge et de la progression dans la formation. Il bénéficie également des droits aux congés payés.
  • La formation par apprentissage est gratuite. Elle est financée par la taxe d’apprentissage des entreprises et par des subventions de la Région. Des aides supplémentaires peuvent être également attribuées par la Région ou l’État.
  • L’apprentissage est une voie d’excellence qui permet aux jeunes diplômé(e)s de trouver rapidement du travail au terme de leur cursus.
IMG_1730

Après le Bac pro Cuisine

  • BTS Hôtellerie ou BTS Tourisme (pour tous les élèves qui ont obtenu une mention « B » ou « TB » au Bac)
  • Mention complémentaire (Barman, Sommelier, Traiteur, Accueil-Réception, Dessert de restaurant, Poisson…).

 

Débouchés

  • Le titulaire du Bac professionnel Cuisine peut accéder à des emplois de Chef de partie ou de Chef de rang dans un premier temps, puis dans un second temps à des postes à responsabilités.
  • Après expérience, les élèves titulaires du BAC Professionnel peuvent évoluer vers des postes de Chef de cuisine ou de Maître d’hôtel.

Choisir le Bac professionnel Cuisine      par apprentissage

  • Ouverture d’un Bac professionnel Cuisine par apprentissage en septembre 2018
  • Le titulaire du Bac professionnel Cuisine est un employé qualifié, capable de s’adapter dans tous les types de restauration.
  • Fabrication, cuisson, dressage, le cuisinier maîtrise les techniques de réalisation et de présentation de tous les mets à la carte du restaurant.

Accès à la formation

  • Avoir entre 15 et 30 ans.
  • Formation sur 2 ans : entrée en 1ère professionnelle, après un CAP, de préférence Cuisine, ou une seconde professionnelle dans le cadre d’un parcours mixte.
  • Formation sur 3 ans : entrée en seconde professionnelle, après la classe de 3ème ou dans le cas d’une réorientation à étudier selon le dossier.

Les démarches à entreprendre

  • Trouver un maître d’apprentissage. Pour cela, plusieurs solutions : consulter les petites annonces de Pôle Emploi ou des sites spécialisés, envoyer des candidatures spontanées ou aller directement à la rencontre des entreprises avec un CV, s’adresser aux syndicats en lien avec la formation souhaitée, s’adresser au CFA . Des employeurs y déposent régulièrement des offres.
  • Prendre contact avec le CFA pour se pré-inscrire. Des tests de positionnement sont organisés courant mai et juin de chaque année afin de formaliser le parcours de formation qui pourra être mis en œuvre.
  • Signer un contrat d’apprentissage.

Les compétences attendues

  • Le diplômé du bac professionnel gère les commandes, les relations avec les fournisseurs et les stocks de produits.
  • Ses compétences en gestion et en comptabilité lui permettent de maîtriser les coûts et d’analyser au mieux sa politique commerciale.
  • Comme les personnels de salle, il connaît les techniques commerciales pour améliorer les ventes et il entretient les relations avec la clientèle
  • Il intègre à son activité les problématiques de respect de l’environnement, de développement durable, les règles d’hygiène, de santé et de sécurité, en valorisant les dimensions de nutrition, plaisir et bien-être.
  • Il est attentif à l’évolution de son métier et sait adapter ses pratiques professionnelles.